LES LANGAGES DE L'AMOUR

Yannick Calendreau
3 janvier 2017

En thérapie, je me sers volontiers d’exemples, souvent livrés par les patients eux-mêmes, afin d’illustrer mes propos. Pour ce qui concerne les langages de l’amour, certaines situations parlent à tout le monde et mettent nettement en évidence les diverses manières, souvent totalement opposées, dont chacun se sert pour témoigner de son amour.

Ainsi, dans les consultations de couples, j’entends fréquemment ceci :

  • Ȧ part pour la fête des Mères, tu ne m’offres jamais de fleurs !

  • Peut-être, mais je fais régulièrement la vidange de la voiture !
Ou encore cela :
  • Tu ne me montres pas que tu m’aimes, tu ne me le dis jamais !
  • Mais chérie, j’ai vidé le lave-vaisselle, hier… 

  • Ces décalages sont typiques du croisement des langages.

Alors que monsieur estime qu’en vidant le lave-vaisselle, il a aidé son épouse et, de ce fait, lui a prouvé son amour ; elle, n’y voit qu’un geste normal et pratique, mais totalement dénué de romantisme et n’ayant surtout aucun lien avec une déclaration amoureuse. 
Nous n’avons pas tous la même façon d’exprimer à l’autre notre amour, comme nous n’avons pas tous la même façon de recevoir l’amour de l’autre. Pour communiquer, nous possédons plusieurs langages. 

Au début d’une relation, nous partageons pendant quelque temps à peu près le même mode d’expression. Pendant les premiers mois, voire les premières années de leur relation, monsieur a très certainement enchanté sa compagne en la couvrant de cadeaux et de compliments. Madame, de son côté, a sans doute comblé son amoureux en admirant son habileté de bricoleur, en le félicitant pour ses talents de musicien ou d’orateur.

Tous deux étaient émerveillés de constater le nombre de points communs à leurs deux personnalités. Ils réussissaient facilement à transmettre leurs sentiments réciproques. Ne l’oublions pas, pendant cette période d’idéalisation, tout chez l’autre nous semble beau et bien. Nous amplifions même un peu notre talent pour être aimé et ne retenir que ce qui nous unit :

« C’est extraordinaire, on est sur la même longueur d’onde. On a envie de la même chose au même moment ! Tu vois, on est fait l’un pour l’autre… »

Récemment, j’ai reçu dans mon cabinet un patient qui venait juste de rencontrer une femme. Tous les deux sont tombés éperdument amoureux l’un de l’autre. Et son discours est toujours le même : « Nous avons tout en commun. Comme moi elle aime la campagne, comme moi elle aime voyager, comme moi, etc. »

Toutefois, nous le savons maintenant, cette période idyllique ne dure pas, le naturel reprend rapidement le dessus. De plus, comme nous l’avons vu, le fonctionnement de l’homme et celui de la femme sont très différents.

Gary Chapman, conseiller conjugal, pasteur et conférencier américain spécialiste du mariage et de la famille, est l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Son best-seller, Les Langages de l’amour, est sorti en France en 1997. Il indique que nous disposerions, pour exprimer notre amour, de cinq langages :

  • le contact physique (le toucher, les câlins, la sexualité)

  • les cadeaux
  • les moments particuliers, l’intimité (se balader sur la plage, regarder un film 
ensemble à la télévision, dîner en tête-à-tête au restaurant…)
  • la reconnaissance
  • les services rendus

Être homme ou femme constitue un paramètre majeur. Ȧ cause de leur histoire, de leur éducation, certaines personnes sont plus sensibles à certains langages que d’autres. Les cadeaux, les moments d’intimité partagée sont plutôt l’apanage des femmes. Celles-ci aiment la communication, l’échange avec leur partenaire. Les hommes, en revanche, s’expriment davantage par la sexualité, le contact physique. Quand un homme fait l’amour à sa femme, il pense lui donner une preuve d’amour, alors qu’il s’agit de ce dont LUI a besoin. Une femme ne se sentira pas forcément mieux aimée après un acte sexuel. Elle préfère un échange qui passe par la communication verbale, la relation intellectuelle plutôt que par un rapport physique, qui est un langage très masculin. Les femmes adorent les cadeaux, mais ce n’est pas simple pour autant ! 

Mon père, qui voyageait beaucoup, aimait rapporter à ma mère des souvenirs provenant des pays qu’il traversait. C’était son langage, sa manière de lui exprimer son amour. Féru de géologie, il choisissait pour elle de belles pierres, un œil-de-tigre, une agate, etc. Pourtant, ma mère s’en fichait totalement. Certes, elle attendait des cadeaux, mais plutôt des bijoux, des écharpes. Par conséquent, le choix de mon père la décevait.

Même en « langage cadeau », il faut prendre en considération les préférences de l’autre, et non ce que nous prenons plaisir à offrir. Je vous l’accorde, cela peut s’avérer très complexe ! D’une manière générale, les hommes, sont très touchés par les marques de reconnaissance concernant leurs actions. L’homme de votre vie aimera vous entendre dire : « Merci d’avoir fixé cette étagère ; utiliser la perceuse, moi, ça me fait peur ! Tu as parfaitement réussi… Je suis fière de toi ! »

Les femmes sont également sensibles à la reconnaissance, mais sur ce qu’elles sont. Toutes, ou presque, seront flattées d’une remarque du genre : « Cette coiffure te va vraiment très bien !

Les hommes aiment être reconnus pour ce qu’ils font, les femmes pour ce qu’elles sont.

Le service rendu est aussi un mode d’expression masculin : passer l’aspirateur, mettre en route le lave-linge, plier le linge sont, on le sait, des aides appréciées des femmes débordées. Les hommes, qui sont dans l’action, dans le « faire », utilisent aisément ce langage pour signifier leur amour, car ils ont besoin de se sentir utiles. Même si elle apprécie le geste, la femme l’interprétera-t-elle comme une preuve d’amour ? Rien n’est moins sûr.

Un jour, alors que nous terminions un repas préparé par mon frère, ce dernier se tourne vers sa femme et lui dit : « Est-ce que je t’ai bien nourrie ce midi, mon amour ? » Ma belle-sœur, pour qui la nourriture n’est pas du tout importante, lui répond par politesse : « Bien sûr, mon chéri. » J’ai ensuite demandé à ma belle-sœur ce qu’elle a vécu à ce moment-là. Elle me dit qu’elle a parfaitement conscience que mon frère projette sur elle sa propre relation à la nourriture. Mais elle le remercie, car elle sait que c’est important pour lui.

Dans une relation amoureuse, il est essentiel de connaître tout d’abord notre propre langage. Qu’est-ce qui fait que nous nous sentons aimés ? Quels sont les gestes, les mots, les attitudes qui nous parlent d’amour ? Cet autre, que doit-il faire pour que nous nous sentions aimés ?
Dans un premier temps, le meilleur moyen de trouver des réponses est de regarder dans sa famille. Quand je suis avec mes parents ou mes frères et sœurs, je suis rassuré, je me sens aimé. Ȧ quoi est-ce dû ?

Notre langage de l’amour naît dès l’enfance, à travers notre histoire. Si votre mère était très tactile, vous apprécierez que l’on vous touche, vous serez sensible aux caresses ; de fait, pour vous, une caresse signifiera « je t’aime ». Ȧ l’inverse, si elle se montrait distante, vous n’éprouverez pas forcément une émotion positive ; vous pouvez même ressentir ce geste comme une agression. En effet, une expression, une attitude peuvent revêtir des significations différentes suivant les personnes.

Si vous venez d’une famille où l’on communiquait beaucoup, la parole aura forcément une grande importance pour vous. Votre langage de l’amour, l’expression de vos sentiments se traduiront forcément par l’expression orale.
Vous pouvez également écouter les reproches que vos frères et sœurs adressent à leurs conjoints et observer l’impact que cela a sur vous. C’est une façon de mieux vous connaître. Attention ! Ȇtre frère et sœur ne signifie pas que l’on partage le même langage !

Vous devez donc pouvoir identifier à quel moment vous êtes sûr d’être aimé.

 

  • Quand il vous offre des fleurs, un cadeau ?

  • Quand il caresse votre joue, quand il vous fait l’amour ?
  • Quand vous passez du temps ensemble ?
  • Quand il vous dit qu’il vous trouve belle, sexy ?
  • Quand il passe un coup de balai ?

Nous venons de voir ce que l’autre doit faire pour que vous vous sentiez aimé. Il est tout aussi important de connaître les langages de l’amour de l’autre : que devez-vous faire pour qu’il se sente aimé ?


Personnellement, j’ai remarqué qu’un cadeau laissait mon ex partenaire, totalement indifférent. Par contre, je vois combien il est heureux lorsque je prépare, à son intention, un bon repas. C’est une chose que j’ai testée, et repérée.

En résumé, pour vivre une relation de couple épanouissante, il est primordial de bien se connaître soi-même. Il est tout aussi indispensable de vraiment connaître son partenaire afin d’être le plus proche possible de ses attentes. Cela s’appelle les besoins.

Partagez ce blogue

Me joindre

Invalid Input
Invalid Input
Invalid Input
Invalid Input
Invalid Input
Invalid Input

RENDEZ-VOUS

AU BUREAU OU EN VISIOCONFÉRENCE

Mes bureaux de consultation se trouvent  au
  • 1150 Boulevard Saint-Joseph Est, Montréal
  • 6050 Rue Saint-Hubert Montréal

« Heureux en couple »

Pour ne rien manquer!

OBTIENS GRATUITEMENT LA VERSION PDF DE MON LIVRE "HEUREUX EN COUPLE" APRÈS TA CONFIRMATION D'INSCRIPTION.